découvrez les actus,astuces,conseils pour vous amuser et faire la fête !

Pourquoi parler du 14 novembre 2013 et porter du bleu ce jour là ?

Pourquoi parler de cette maladie ?

- Parce que c'est la 8ème cause de mortalité en France, souvent à cause d'un diagnostic trop tardif.

- Parce que cette maladie touche en 2013 : 20 000 enfants et que d'ici 7ans ils seront 20% de plus.

- Parce que les garçons sont touchés comme les filles quelque soit leur âge, leurs origines ou leur classe sociale sans n'avoir rien fait de particulier pour subir cela.

- Parce qu'ils doivent vivre toute leur vie avec, ça ne guérit pas.

- Ils sont ainsi obligés de :

  • Se piquer le doigt 4 fois par jour

  • Se faire au minimum 3 injections d'insuline par jour

  • Ou porter nuit et jour une pompe à insuline

  • D'affronter hypo ou hyperglycémies.

2. Des Enfants comme les autres :

Parce que ces enfants ont les mêmes sentiments que les autres : ils jouent, rient, pleurent, courent et s'amusent...enfin presque....

Car cette maladie, le diabète de type 1, est tellement méconnue que ces familles doivent faire face à des préjugés et des remarques inapropriées dans leur quotidien :

- NON ILS N'ONT PAS "MERITE" CETTE MALADIE CAR ILS ONT MANGE TROP DE SUCRE !

- OUI ILS ONT LE DROIT DE COURIR AVEC LEURS COPAINS ET FAIRE DU SPORT AVEC LEURS AMIS A L'ECOLE.

- OUI ILS ONT LE DROIT DE MANGER DES BONBONS, AVEC MODERATION MAIS COMME LES AUTRES ENFANTS, NON ?

3. Mais alors qu'est ce que le diabète de type 1 ?

Il existe 3 types de diabète et il faut arrêter de confondre le diabète de type 1 avec le diabète de type 2 qui lui, est plus souvent dù à une mauvaise alimentation et un manque d'exercice physique.

Alors qu'est ce que le diabète de type 1, insulino-dépendant (ou juvénile) ?

C'est une maladie réaction auto-immune où le système de défense du corps attaque les cellules productrices d'insuline.

Les personnes qui en sont atteintes produisent peu ou pas d'insuline, la cause n'en est pas encore complètement connue.

Pour toutes ces raisons, la sensibilisation est essentielle, 7 enfants déclarant cette maladie par jour.